Bienvenue sur le site de la mairie de Saint-Jean de Vaulx

Bienvenue sur le site de la mairie de Saint-Jean de Vaulx

Historique: alimentation en eau de Saint-Jean de Vaulx

 

L'alimentation en eau de notre commune.

 

Du début du siècle jusqu'aux travaux amenant l'eau courante à Saint-Jean

 

L’approvisionnement en eau potable a préoccupé les Saint-Jarreaux de longue date, car elle était une denrée rare.

Dès le début du 20ème siècle, il est fait état de ces préoccupations dans les comptes-rendus du conseil municipal : le 25 novembre 1908, un projet de fontaines communales pour l’adduction d’eau potable est élaboré.

Il concerne tous les hameaux de la commune. Seul le hameau des Peyrins s’oppose à la gestion communale de sa fontaine. 

La commune envisage de contracter un emprunt pour effectuer les travaux nécessaires.

Ce projet échouera en 1919, à cause de  problèmes de financement et la continuation des travaux est remise à une date indéterminée.

 

En Juin 1935, M.Rimet, ingénieur est chargé d’étudier un projet de recherche d’eau potable. Les travaux seront confiés à Messieurs Bethoux et Ceruzuela et seront effectués par fractions.

Il est envisagé d’acheter la source de Bois Rond à la commune de Villard Saint Christophe. Une autorisation est demandée au ministère.

Au printemps 1936, le projet de recherche d’eau potable est lancé, un aqueduc est construit dans le chemin des Prats, un financement est accordé par l’état  pour effectuer les travaux et le conseil municipal vote la contraction d’un emprunt auprès de la caisse des dépôts et consignations.

 

En mai 1949 est créé le syndicat intercommunal pour un service public de la gestion de l’eau englobant Saint Jean et Notre Dame de Vaulx. Le projet de  captage des eaux du Grand Serre est accepté par le Ministère malgré les réserves de Cholonge et Villard Saint Christophe.

Le captage de la source du bois rond est réalisé au titre des travaux d’état pour une dépense de 57 950 000 francs. 1956 signe la fin de la réalisation des travaux d’adduction d’eau. L’acte de vente de la source de Bois Rond est signé entre la commune de Villard Saint Christophe et le syndicat intercommunal pour une somme de 175 000 francs.

L’entreprise de TP Griselin de Vizille été chargée de réaliser les travaux. 

Les châteaux d’eau ont été coulés en béton sur un monticule de terre.

 

 

L'arrivée de l'eau courante à Saint-Jean

 

 

L'eau qui alimente notre commune et la commune de Notre Dame de Vaulx provient du massif du Grand Serre. Elle est captée dans la combe des ruines de Chaupin à 1310m d'altitude, juste au dessus de Cholonge au lieu dit « le Bois-Rond ».

 
20200703_205424
Bois rond-sept14-all

 

SCAN0229

 

 

 

C'est en 1953 que les travaux visant à amener l'eau courante à nos deux villages ont été réalisés. L'eau captée est acheminée au sommet des Creys (à 1129 m d'altitude) où un répartiteur permet de séparer le débit en deux, envoyant 7/12 de l'eau vers Notre Dame de Vaulx et 5/12 vers notre commune. Au niveau du répartiteur, des bassins de décantation sont installés.

 

 

 

Afin d'éviter toute pénurie d'eau, depuis 1993, un système de captage de l'eau souterraine a été installé au niveau de Saint Théoffrey au lieu dit Fontaine Pelouse (derrière le lac de Petichet). Ce dispositif de pompage ne fonctionne que lorsque la quantité d'eau vient à manquer : il est commandé par un automatisme installé au niveau du réservoir d'eau de Notre Dame de Vaulx. Une surveillance électronique permet d'être alertée automatiquement en cas de défaillance du système.

 

 

 

Toute cette installation, depuis le captage jusqu'au répartiteur des Creys, est sous la responsabilité du SIVOM en pays de Vaulx.

 

b

 

Des Creys, l'eau est acheminée par une seule conduite qui arrive au réservoir du Villaret (1080 m d'altitude) d'une capacité de 200 m3. Une conduite va ensuite desservir celui de Saint Jean (altitude 1062 m, capacité 100 m3) qui à son tour alimente celui des Prats (altitude 990 m, capacité 100 m3).

 

 

 

A noter que les Arnauds et Font Reynier, trop hauts en altitude ne sont pas raccordés par ce système. Aux Arnauds, deux sources alimentent respectivement le réservoir amont  situé à une altitude de 1207 m au-dessus du hameau et le réservoir aval situé à 1140 m  (tous deux d'une capacité de 100 m3, les deux réservoirs étant interconnectés). Ces deux sources servent pour l'alimentation des Arnauds et de Font Reynier. La Monta, et dernièrement la ferme Tracol, sont directement reliées au réservoir des Prats.

 

 

 

 

 

 



13/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres