Bienvenue sur le blog de la mairie de Saint-Jean de Vaulx

Bienvenue sur le blog de la mairie de Saint-Jean de Vaulx

Réunion du 24 octobre 2013 sur les rythmes scolaires

  

Le 14 mars 2013, des représentants du SIVOM avaient organisé à Saint Jean de Vaulx une première réunion pour informer les parents d'élèves sur la réforme des rythmes scolaires.

Cette réforme devait se mettre en place à la rentrée scolaire 2013/14 mais les communes avaient la possibilité de demander une dérogation.

En accord avec les deux communes de Notre Dame de Vaulx et Saint Jean de Vaulx, le SIVOM en Pays de Vaulx avait opté pour cette option.

La réforme doit donc s'appliquer à la rentrée scolaire 2014/15 dans nos communes.

 

Peu d'informations nouvelles depuis cette époque. Une mise en place difficile pour les communes ayant opté pour adopter la réforme en septembre 2013.

Beaucoup d'inquiétudes pour celles qui doivent la mettre en place en septembre 2014 surtout pour les communes rurales qui ont des difficultés spécifiques (manque de moyens, difficultés à recruter du personnel, peu de locaux, écoles parfois dispersées...).

Dans les écoles ayant appliqué cette réforme en septembre 2013, la nouvelle organisation se résume trop souvent en des journées plus longues pour les enfants avec des activités souvent transformées en garderie et un lever matinal 5 jours sur 7.

 

Voir article du Figaro du 24/10/13

 

Conscients de ces difficultés, les délégués des parents d'élèves des écoles en Pays de Vaulx ont organisé une réunion à Notre Dame de Vaulx le 24 octobre 2013.

 

ReunionRythmeScolaire-24-10-13-All.jpg

 

Christophe Garnier, délégué de parents d'élèves a fait une brève présentation en rappelant les règles de cette nouvelle réforme puis les parents et élus présents ont échangé leurs points de vue. Patrick Reynier, maire de Saint Jean de Vaulx a rappelé le peu de latitude des communes qui doivent proposer un projet dans un cadre très précis à l'inspectrice d'académie mais qui n'ont aucun pouvoir de décision.

De plus, l'organisation de ces nouveaux emplois du temps doit se faire au niveau du territoire, sans que l'on connaisse exactement quelle est la notion de territoire considérée.

 

En particuliers, le choix qui consisterait à regrouper les 3/4h  sur 4 jours du Temps d’Aménagement Périscolaire (TAP)  en 1H30 sur 2 jours n'est pas accepté pour l'instant sur l'académie de l'Isère.

Pourtant cette organisation permettrait peut-être plus de possibilités pour organiser une activité et trouver du personnel pour l'assurer. Il est à noter que l'académie de Paris a obtenu une dérogation pour appliquer cette solution.

 

Patrick Reynier a aussi insisté sur le fait que ces TAP ne pourront en aucun cas être gratuits. Aucun fond ou subvention n'est pour l'instant prévu.

 

Cette rencontre a montré les difficultés d'application de cette réforme avec une fracture entre l'idée initiale présentée, "des journées scolaires allégées pour les enfants complétées par des activités sportives, culturelles, artistiques...", et son application concrète avec un cadre rigide et aucun moyen spécifique.

Cette réforme accentue les différences entre les écoles des grandes villes ou des communes riches et les communes rurales. Néanmoins, les présents sont d'accord pour continuer à réfléchir sur des solutions possibles.

 

Pour les personnes n'ayant pas pu être présentes me 24, une prochaine réunion sur le même sujet aura lieu dans la salle des fêtes de Saint Jean de Vaulx le mardi  29 octobre à 20h.



25/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 227 autres membres