Bienvenue sur le blog de la mairie de Saint-Jean de Vaulx

Bienvenue sur le blog de la mairie de Saint-Jean de Vaulx

Réforme des rythmes scolaires - Réunion du 14 mars 13

Jeudi 14 mars des représentants du SIVOM en Pays de Vaulx ont invité les parents d’élèves et les enseignants pour leur présenter la réforme des rythmes scolaires, l’implication demandée aux communes et la position du Pays de Vaulx.

 


Dans un premier temps, Jean-Luc Ravanat, adjoint de Saint Jean de Vaulx, a rappelé les principaux changements de la réforme régie par le décret du 24 janvier2013.

24 heures par semaine, réparties sur 9 demi journées, lundi, mardi, jeudi, vendredi et mercredi matin (ou samedi matin dans certains cas).

Le nombre d’heures est limité à 5h30 par jour et 3h30 par demi-journée.

Une pause méridienne de 1h30 minimum est imposée. Le soutien scolaire par les enseignants ((APC) pour les élèves en difficulté est conservé (en plus des 24h hebdomadaires).

La réforme doit être appliquée à la rentrée 2013 avec une possibilité de demande de report d’un an.

Cette nouvelle organisation permet aux élèves d’avoir 45 mn de cours en moins les lundi, mardi, jeudi et vendredi, ces 3 heures de cours ayant lieu le mercredi matin.

Ces  créneaux de 45 minutes par jour sont appelés TAP (Temps d’Aménagement Périscolaire).

Ils sont confiés aux collectivités locales qui ont l’obligation d’assurer l’accueil des enfants et d’organiser les activités.

 

 

Rythmes scolaires

 

 

 

Le SIVOM en pays de vaulx , en accord avec les conseils des deux communes, Saint jean de Vaulx et Notre Dame de Vaulx, a décidé de demander une dérogation pour appliquer la réforme à la rentrée 2014. Si le report est accordé, la rentrée 2013 se fera avec une semaine de 4 jours comme cette année.

Cette décision va dans le sens de la cohésion territoriale puisque toutes les communes Matheysines, à une exception près, ont demandé une dérogation.

 

 

 

Quelles sont les raisons qui ont justifiées la décision des conseillers des deux communes ?

Les spécificités des communes rurales rendent plus difficiles la mise en place de cette réforme. Problèmes de locaux, de transports scolaires, de recherche d’animateurs, de financement…

De nombreuses questions restent encore sans réponse.

 

Le transport scolaire aura-t-il lieu après le temps scolaire, à 15h45 ou après le TAP, à 16h30 ?

 

Quelle est la formation nécessaire  des animateurs ?

 

Le TAP n’étant pas obligatoire, comment savoir le nombre d’élèves à gérer chaque soir ?

 

Comment financer le personnel supplémentaire nécessaire à ces activités en groupes (Groupe de 14 enfants de moins de 6 ans, groupe de 18 enfants de plus de 6 ans) ?

 

Comment trouver des locaux pour accueillir tous ces groupes ?

 

Le délai a semblé trop court pour mettre en place de façon satisfaisante la nouvelle organisation scolaire. Un temps de réflexion  est indispensable aux conseillers des deux communes pour organiser cette école avec une implication accrue des collectivité locales. L'expérience des communes ayant choisi d'appliquer la réforme dès la rentrée 2013 pourra être un point de départ pour la commission du SIVOM chargée de ce dossier. Des parents d'élèves pourraient être associés aux futures séances de travail.

 

Patrick Reynier, maire de saint Jean de Vaulx et Jean-Luc Ravanat ont animé les débats et répondu aux questions posées par les parents.

 

 

De nombreux parents  semblaient ne pas être convaincus des bienfaits de la réforme pour les enfants.  Ces derniers devront se lever 5 jours de suite pour aller à l’école. De plus, récupérer les enfants le mercredi à midi pose des problèmes pour les parents qui travaillent. Chacun a pris conscience que la réforme des rythmes scolaires peut apporter un plus dans l'organisation scolaire mais pose de nombreux problèmes concrets d'organisation.

 

 



14/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 224 autres membres